Moncourt Fromonville

Graines de Guitare et l’Association Graines de Guitare sont soutenues, accueillies et encouragées par la Commune de Moncourt Fromonville, en Seine & Marne. L’équipe municipale de Jean Marc PANNETIER, Maire, nous accompagne pour rendre possible chaque année cet événement.

Le site accueillant Graines de Guitare est le château de Chaillot jusqu’en 1935, ce château appartenait autrefois à la Duchesse de Richelieu puis à la Famille Richemond. Acquis en 1976 par la Caisse des Dépôts et Consignations, le château est vendu à la commune en 1984. Un contrat rural a permis la réhabilitation du rez-de-chaussée de l’édifice. Depuis 1997, le château abrite la Mairie

Vignette Moncourt Fromonville 2013

La Commune de Moncourt Fromonville, environ 2201 habitants sur 817 hectares, est située en limite Nord de la ville de Nemours, à une quinzaine de kilomètres de Fontainebleau. L’urbanisation de la commune est indissociable de la présence du Canal du Loing.

Histoire de Moncourt Fromonville :

Moncourt Fromonville est à l’origine une paroisse constituée de quatre fiefs seigneuriaux.

  • Fromonville, du prénom d’un propriétaire inconnu de la métairie de Fromond,
  • Moncourt, ou Maucourt, évolution de la première forme de Moorcort : « de l’enclos du marais nommé » (au XIIIe siècle, Moncourt s’appelait Molicuria),
  • Pleignes ou Plaines, aujourd’hui partiellement rattachée à la Genevraye,
  • Darvault, à l’origine Darveia, qui s’est séparée de Moncourt-Fromonville voici 100 ans.

Ces fiefs sont issus du Prieuré de Néronville institué vers 1080 par Dimon, descendant des seigneurs de Melun. Par le jeu des alliances et héritages successifs, les fiefs de Fromonville et Moncourt ont été réunis, tout en relevant chacun d’un suzerain différent, par le mariage en 1255 de Marie de Faÿ-lès-Nemours avec Laurent de Moncourt. Plusieurs familles se sont succédées jusqu’au XVe siècle :

  • les Bullican, notamment Étienne Bullican qui fut bienfaiteur de l’église de Fromonville,
  • les Moucourt,
  • les Trumel (Étienne Trumel, mort en 1380, faisait partie des milices de Duguesclin ; sa pierre tombale est dans le chœur de l’église),
  • les Amer (la pierre tombale de Marguerite Amer, décédée en 1521, se situe dans l’église, sous l’autel de Marie),
  • les Sailly : Germain de Sailly fit ériger le clocher de l’église.

Ces Familles nobles ont fait place par la suite à des représentants des grandes institutions et à des serviteurs du roi :

  • les Chapotin, qui firent ériger au XVIIe siècle le château et son parc à son emplacement actuel (Louis Chapotin devint Bailli de Nemours),
  • la Maréchale de Richelieu, née Jeanne De Lavaux, veuve du Duc de Richelieu, Châtelaine de Moncourt. Elle était veuve en premières noces d’un gentilhomme irlandais, Edmond de Rothe. Elle est décédée en 1815. Sa pierre tombale est située contre le mur Sud du chœur de l’église,
  • les Richemond, qui firent reconstruire le château à l’identique en 1886 après la démolition de l’ancien château pour vétusté. Érudit local, Émile Richemond est l’auteur d’un ouvrage sur les seigneurs du Moyen Âge.

En septembre 1870, un détachement des armées prussiennes fit son apparition dans la commune. Il fut délogé par la garnison de Nemours. En 1940, le château fut occupé par l’armée allemande.

Aux XIXe et XXe siècles, Moncourt Fromonville dut son essor économique à l’extraction du sable. Celui-ci, extrait des carrières de Bourron et Darvault, arrivait par wagonnets au port au sable situé le long du canal avant d’être chargé dans les péniches.

À la fin du XXe siècle, la population du village crut rapidement avec la construction de lotissements.